Flash back 3 : docus

Enfin : le documentaire. Du début des années 1990 à aujourd’hui, j’en ai réalisé beaucoup (une trentaine? Plus? J’aime mieux ne pas compter); aussi bien pour la TV éducative où j’ai passé la quasi-totalité de ma vie professionnelle, qu’en qualité d’auteur indépendant pour diverses chaines. Et j’ai trouvé là un extraordinaire outil de rencontre avec le monde…

Tournage des « Dé-tracteurs » (2009). Je suis de dos, à gauche, à côté de mon cher Jean-Paul, qui a cadré tant de nos aventures en France et dans le monde…

Pourtant ce qu’on ne dit pas assez c’est qu’un documentaire c’est aussi un travail d’auteur. Cohérence du sujet bien sûr, rythme, montage; et évidemment : commentaires. Or les miens devaient avoir une certaine tonalité car plusieurs fois on m’en a fait l’éloge ; au point qu’un soir même, un spectateur m’a dit à l’issue d’une projection : « Monsieur, vous n’êtes pas un cinéaste, vous êtes un écrivain ! » Etais-je mûr?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.